Le rendez vous des professionnels de la gestion de patrimoine

texte des styles : objet caché

Violences conjugales et abandon de domicile
24/06/2019

Thumbnail [16x6]

Faisant valoir l’abandon du domicile conjugal par sa femme, un homme sollicite le divorce aux torts exclusifs de son épouse. Mais les juges prononcent le divorce du couple pour altération définitive du lien conjugal et déboutent le mari de sa demande en dommages et intérêts. Cette décision est confirmée par la Cour de cassation. Au vu des attestations produites, c’est à bon droit, selon les hauts magistrats, que les juges ont pu considérer que l’épouse avait été contrainte de quitter le domicile conjugal en raison du comportement particulièrement inapproprié (alcoolisme) et violent de son époux. Dès lors, aucune faute ne saurait être retenue contre elle.

 

Autres articles

Abandon du domicile conjugal pendant 13 ans

Treize ans après avoir abandonné le domicile conjugal, une femme sollicite le divorce pour altération définitive du lien conjugal.

Dissimulation de grossesse

Un homme sollicite le divorce aux torts exclusifs de sa femme.

Conserver l’usage du nom marital

A l’occasion de son divorce, une femme sollicite le droit de pouvoir conserver l’usage du nom de son mari, une fois le divorce prononcé.